analyse-chaise-p.jpg

comment transformer un dessin raté en réussite ?

Cela nous est tous déjà arrivé au moins une fois : on se sent courageux(se), plein d’entrain, on va tout casser. Et puis finalement, non.

On ne sait pas ce qui s’est passé en chemin, on s’est égaré et finalement tout marche de travers. C’est ce qui s’est passé lorsque j’ai essayé de dessiner un ensemble de chaise qui me semblait particulièrement intéressant et difficile à dessiner.

Que s’est il passé ?

analyse chaise
un sujet difficile : un ensemble de chaise

Dans le dessin ci-avant j’avais décidé de commencer par la chaise au milieu de la composition. A vue de nez, cela aurait dû s’insérer dans mon format A5. Il faut savoir que j’aime bien les défis et par conséquent je dessine directement au feutre, sans brouillon, sans dessin au crayon graphite, rien, nada…Alors évidemment, cela demande de la concentration et cela ne pardonne pas.

J’ai l’habitude de faire comme cela et je trouve que mes dessins sont meilleurs lorsque je me sors de ma zone de confort. Lorsque je travaille au crayon HB, bizarrement je suis moins attentif. Mais ici, malgré tout, ma chaise est complètement raté ! Après quelques instants de réflexion je me suis aperçu que je n’ai pas du tout fait ce que je fais d’habitude : prendre le temps d’observer.

Les premiers pas à effectuer avant de dessiner : observer

C’est le secret que vous ne devriez pas confier à qui que ce soit ! En même temps lorsqu’on a dit cela, on a tout et rien dit à la fois ! Les bonnes questions à se poser sont : que dois je observer et comment ? C’est l’une des nombreuses choses que vous apprendrez dans mes cours : «comment je fais ceci ou cela dans quel but et avec quels outils ?».  Dans le cas présent, les difficultés sont nombreuses.

Le recensement des difficultés.

Pour trouver les solutions il faut commencer par repérer les problèmes. C’est la première tâche à effectuer. Ici j’ai tout fait à l’envers. Rien n’est perdu évidemment, comme tout le monde on apprend de ses erreurs. J’ai pourtant l’habitude mais je continue à en faire. Réussir à rebondir et à progresser, je pense que c’est là l’essentiel.

On ne fait plus les mêmes erreurs avec l’expérience (ou en tout cas beaucoup moins.), on en fait d’autres mais ce n’est pas l’important. Ce qui l’ est réellement c’est d’essayer de faire mieux que la fois précédente. J’insiste particulièrement sur ce point dans cette digression car on a trop tendance à se laisser submerger par les difficultés alors qu’avec quelques astuces simples mais efficace on peut dépasser ce genre de soucis. Mais revenons à notre chaise.

Un environnement difficile

La première et non des moindres est l’enchevêtrement de barreaux dans cette composition. Il y en a partout. Sur la photo, on ne s’en rend évidemment pas compte mais il faisait particulièrement chaud et le soleil était vraiment aveuglant.

Ensuite les chaises sont blanches, le sol est proche du blanc ce qui nous permet d’assez mal distinguer cette forêt de barreaux. Il est beaucoup plus simple, lorsqu’on dessine, de travailler avec de fort contrastes entre les différents objets que nous souhaitons dessiner. Par exemple, du blanc sur fond noir ou bien du vert sur fond rouge (et vice versa).

Vous remarquerez, de même, que l’ensemble de jardin n’est pas droit. Ce n’est pas moi qui suis de travers, c’est l’ensemble du sol qui suit une légère pente. Ce qui rend la chose malaisée car nos points de repère ne seront pas droit eux non plus.

Une erreur qui ne pardonne pas.

Malgré tout, j’ai commencé mon dessin. J’ai commencé par placer ma première chaise. Je sais bien que j’aurais dû tracer les limites verticales et horizontales de mon ensemble. Mais non, je voulais essayer de partir d’une chaise et de construire au fur et à mesure autour de ce point central. Alors là je ne sais pas ce qui m’a prit mais c’est la chose à ne pas faire sur un carnet de voyage de petit format. J’ai plutôt l’habitude de faire des grands formats. Lorsque j’ai commencé à dessiner ma première chaise, j’ai tout de suite vu (pas si rapidement que cela en fait…) qu’elle était trop grande.

la première chaise
la première chaise

Je me suis dit : « perdu pour perdu ce n’est pas grave je me concentre sur cette unique chaise ».

Un bon dessin est aussi celui qui vous permet de vous améliorer.

Les erreurs ont commencé à s’accumuler. Il y a des jours où on devrait vraiment rester couché. Le résultat est sous vos yeux :

distorsion
distorsion

J’ai commencé par le plateau de la chaise. Mais je me suis encore perdu en chemin…décidément… J’étais plutôt content de moi au début. J’ai fait une partie du plateau puis les montants du dossier, le système de blocage de cette chaise pliante, le dossier, puis vinrent les pieds de la chaise, et là, c’est la catastrophe. Surtout, prendre des points de repère, tracer mentalement des lignes verticales et horizontales (appelé aussi fil à plomb et niveau). C’est ce qui ressort de cette expérience.

Comment faire évoluer son dessin de «franchement raté» à «particulièrement réussi»

C’était le pompon ! même en réduisant la difficulté, je m’égarais de plus en plus. Alors j’ai pris le temps de la réflexion. Qu’est ce qui n’avait pas fonctionné cette fois ci ? Le sujet était trop difficile ? Un coup de fatigue ? Je n’avais pas de solutions à ces questions et je me suis dit que cela n’avait pas énormément d’importance. Même si ce dessin était raté il fallait transformer cet échec en réussite. J’ai décidé, alors d’analyser les difficultés et comme cela j’apprendrais, au moins, de mes erreurs.

Photo analyse chaise 03
Photo analyse chaise 02-s

Si vous avez bien observé le premier dessin vous avez remarqué que j’ai noté les différentes difficultés auquel j’ai été confronté. Ce sont évidemment des difficultés très personnelles. Vous aurez peut être les mêmes, ou d’autres. Vous pouvez toujours essayé comme moi de dessiner cette chaise et m’en faire part, j’analyserai avec plaisir ce que vous avez fait.

La première se situe juste au dessus : c’est le plateau. Vous pouvez apercevoir que ce plateau n’est pas droit. Il forme de profil une sorte de vague.

La deuxième consiste dans le fait que la branche qui maintient la chaise est légèrement coudé

coudé !
coude de la branche

Troisième difficulté qui est plus pour moi une sorte de pense-bête : si on veut avoir l’impression de profondeur dans son dessin, il ne faut pas oublier à ce que les branches se chevauchent correctement !

attention au chevauchement
chevauchement

 

Quatrième et non des moindres, la barre qui relie les deux croisillons de la chaise est tordue et pointe vers le bas.

et oui il l'est !
barreau coudé

La cinquième est particulièrement intéressante, il s’agit des deux pièces qui bloquent le plateau. La forme est plutôt complexe et cela mérite d’être souligné.

pièces intéressantes à dessiner.
les pièces difficiles à dessiner.

L’avant dernière et sixième pièce : le dossier. Il est courbé si on le voit de haut. C’est assez probant sur la photo .

dossier courbé
le dossier est bien courbé !

Et enfin la septième et dernière difficulté : les montants qui s’attachent au dossier sont vrillés.

montants vrillés
montants vrillés

 

Conclusion

J’ai été plus long que je ne le pensais à l’origine mais il me semblait qu’il était important pour comprendre la démarche de détailler un maximum. Quoi qu’il en soit si vous ne deviez retenir que deux choses ce seraient les suivantes :

  1. Il n’y a pas de dessins ratés ! Il y a des dessins qui ne sont pas finis, des dessins qui ne correspondent pas à ce qu’on imaginait et des dessins fait à la va-vite
  2. On apprend toujours quelque chose de chaque dessin que l’on fait. Il vous suffit de prendre le temps d’y réfléchir.

J’espère que cela vous aide. Si vous souhaitez approfondir vos compétences, ou partir sur de bonnes bases, vous pouvez suivre mes formations

 

Comment transformer un dessin raté en réussite ?